Joly contre Coderre, lutte fratricide

Lutte fratricide - Jean Némar


Mélanie Joly nous promet LE VRAI changement pour Montréal. Elle prétend qu’en élisant Denis Coderre, rien ne changera1 (pour une fois nous sommes d’accord!).

C’est quand même drôle comment ceux qui prétendent être l’incarnation même du changement reproduisent justement la façon de faire des « vieux partis » ou « vieux politiciens ».

Tiens! Pour du vrai changement, il faudrait peut-être ne pas élire un maire d’allégeance libérale.

Gérald Tremblay (Montréal) = Libéral
Michael Applebaum (Montréal) = Libéral
Gilles Vaillancourt (Laval) = Libéral
Richard Marcotte (Mascouche) = Libéral
Michel Lavoie (Saint-Rémi) = Libéral

Denis Coderre (Candidat à Montréal) = Très très libéral
Mélanie Joly (Candidate à Montréal) = Libérale


1. Écouter sur soundcloud.

2 réflexions au sujet de « Joly contre Coderre, lutte fratricide »

  1. Bonjour Jean Némar, moi jean n’arrache. depuis des siècles nous donnons le pouvoir à un homme ou à un groupe conscienment, nous savons que d’élections en élections tout se détériore, rien ne s’améliore et drôle de concidence nous revotons pour remettre les mêmes bourreaux au pouvoir. Le criminel, c’est l’électeur, un petit résumé écrit en 1906. Nous n’avons jamais voulu trouvé l’alternative depuis la création du système parlementaire britannique depuis 800 ans en 1215. Qu’est-ce qui nous reste. la démocratie directe, chaque personne vote pour elle même, nous prenons nos décisions par votes référendaires, nous donnons aux exécutants ce qu’ils faut qu’ils fassent pour nous. C’est tellement logique gros bon sens facile facile que les gens diront ça ne se fera pas. parce que le troupeau à besoin de suivre le berger. Depuis le début des temps, l’homme n’apprend pas par la sagesse, mais par la souffrance, et il n’a pas de mémoire. C’est la preuve que cette planète est l’enfer. Qui a écrit que les animaux et les humains ont plusieurs choses en commun. Mais l’animal à 2 choses que l’humain n’a pas. L’animal n’a ni dieu, ni diable, et il n’est jamais niaiseux… Merci de me lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *