Vive la liberté, vive l’indépendance!

Vive la liberté, vive l'indépendance! Surdose d'héroïne.

J’entends souvent des fédéralistes ou des indépendantistes-non-convaincus dire qu’il n’y a personne pour leur vendre l’indépendance. Que la cause de l’indépendance n’a pas de meneur (leader), face à leur thèse messianique, je me demande donc qui est là, de si charismatique et de si intelligent, pour leur vendre la dépendance! On l’oubli souvent, mais l’envers de l’indépendance c’est la dépendance et vice et versa. Donc, faute d’avoir un vendeur de chars pour nous vanter les mérites du nouveau modèle d’indépendance (version 2011-2012), on choisit la dépendance à un État qui n’a que su nous démontrer son mépris pour tout ce qui est Québécois. Je vous l’accorde, peut-être que Pauline Marois n’est pas stéroïdée au charisme, mais bon, c’est déjà mieux que John James, quant à moi… Notre dépendance est une condamnation à mort!

En tout cas aujourd’hui je dis : Vive la liberté, vive l’indépendance.

Et d’ici là…

Du fédéralisme cacanadien,

Jean Némar